Combien de temps votre organisme met-il pour éliminer le CBD ?

Que vous soyez un consommateur de CBD expérimenté ou occasionnel, vous vous êtes sûrement déjà posé la question : Combien de temps faut-il à votre organisme pour absorber et pour éliminer le CBD ? À vrai dire, il n’y a pas de réponse exacte à cette question, puisque l’absorption et l’élimination du CBD varient selon plusieurs facteurs.

En effet, le temps d’absorption et d’élimination du CBD dépend de la quantité que vous avez consommée, du taux de CBD, du mode d’administration, de votre poids, et de votre métabolisme. Même lorsque les effets se sont dissipés, le CBD est toujours présent dans votre organisme, mais la durée varie grandement d’un individu à un autre.

De ce fait, la même quantité de CBD et le même mode d’administration peuvent donner des résultats différents sur chaque personne. Quoi qu’il en soit, vous désirez savoir combien de temps le CBD reste-t-il dans votre organisme. Vous comptez faire une pause, changer de mode de consommation ou augmenter les doses, et vous aimeriez comprendre le processus d’élimination du CBD. Toutes les réponses à vos questions concernant l’élimination du CBD se trouvent dans cet article.

Combien de temps le CBD reste dans l’organisme ?

D’après les études scientifiques menées à ce sujet, le CBD ne resterait pas plus de 7 jours dans votre organisme après votre dernière consommation. Cela dit, cette durée varie selon certains facteurs. Par exemple, les consommateurs fréquents, qui prennent chaque jour plus de 10 mg de CBD, peuvent mettre plus de 2 semaines à l’éliminer. Pour les consommateurs occasionnels, le CBD est quasiment indétectable après une semaine. S’il s’agit d’une consommation unique, le CBD peut même être éliminé en une seule journée.

Même si en moyenne, il faut compter environ 7 jours pour que le CBD soit totalement évacué par votre système, il faut bien comprendre que ce chiffre dépend tout simplement de plusieurs éléments, à savoir :

  • votre âge ;
  • votre métabolisme ;
  • votre poids ;
  • la fréquence à laquelle vous consommez du CBD ;
  • la quantité de CBD que vous avez prise ;
  • et surtout, le mode de consommation.

Les différents modes de consommation

Le CBD par la voie orale

Si vous consommez de l’huile, des capsules ou des produits alimentaires à base de CBD, vous devez attendre que les cannabinoïdes passent par votre système digestif pour ressentir des effets. Le CBD doit passer par l’intestin et le foi avant d’atteindre la circulation sanguine, c’est pourquoi les effets relaxants peuvent mettre 30 minutes, voire plus, pour se manifester. Consommé par la voie orale, le CBD possède une demi-vie de 2 à 3 heures, ce qui signifie que la montée est lente, mais que les effets peuvent durer plusieurs heures. Éliminé par les reins ou par le système lymphatique, le CBD ingéré par voie orale peut être évacué en quelques heures ou en quelques jours.

L’huile de CBD par la voie sublinguale

Lorsque vous versez quelques gouttes d’huile de CBD sous votre langue, les cannabinoïdes sont absorbés par les muqueuses et les vaisseaux capillaires de la bouche. De ce fait, le CBD se retrouve très rapidement dans la circulation sanguine. Contrairement à la consommation par voie orale, la consommation par voie sublinguale permet d’obtenir des effets relaxants en quelques minutes seulement. Selon le dosage, la demi-vie du CBD en sublingual oscille entre 1 et 10 heures. Autrement dit, le CBD consommé de cette façon monte et redescend presque aussi vite.

L’inhalation de fleurs et résines de CBD

L’inhalation reste le moyen d’absorption le plus rapide, car les poumons transfèrent directement le CBD dans la circulation sanguine. Éliminé par les urines, le CBD inhalé ne reste pas longtemps dans l’organisme avec ce mode d’administration. Il est absorbé rapidement, mais les effets ne sont pas aussi durables qu’avec les méthodes citées précédemment. La demi-vie du CBD inhalé est de 1 à 2 heures après avoir consommé une dose d’environ 20 mg.

L’application cutanée de crème de CBD

Les crèmes à base de CBD peuvent être appliquées localement pour diverses raisons : une piqûre d’insecte, une brûlure, un problème de cellulite… Lorsque le CBD est appliqué directement sur la peau, il n’atteint quasiment jamais la circulation sanguine. Il pénètre dans la peau par la voie transfolliculaire, puis s’accumule dans ce qu’on appelle la glande sébacée, l’organe responsable de la sécrétion de sébum. C’est pour cette raison que les propriétés apaisantes et anti-inflammatoires restent localisées à un endroit précis, et ne se propagent pas dans l’ensemble du corps. Il se peut qu’une infime partie de CBD se retrouve dans la circulation sanguine, mais pour cela, il doit traverser les 7 couches de l’épiderme. L’absorption par voie cutanée est lente, et les effets se manifestent entre 30 et 45 minutes. Après quelques heures, il disparaît totalement de votre organisme.

L’élimination du CBD, un processus qui varie d’une personne à l’autre

Ce qu’il faut retenir, c’est que le CBD agit d’une façon très différente d’une personne à l’autre. Au-delà du mode de consommation, vous devez toujours prendre en compte les variables physiologiques pour déterminer approximativement le temps d’absorption et d’élimination du CBD.

  • Votre poids : Plus une personne est lourde, plus il lui faut une grosse quantité ou un dosage élevé de CBD pour ressentir des effets. Ceci explique pourquoi une femme de 60 kg peut ressentir des effets plus puissants qu’un homme de 100 kg pour la même quantité, la même forme et le même taux de CBD.
  • Votre métabolisme : Chaque personne est dotée d’un métabolisme différent. Certaines dépensent et consomment plus vite, et elles ont donc besoin d’une quantité plus élevée et plus fréquente pour profiter pleinement des bienfaits du CBD.
  • Votre expérience : Bien entendu, les personnes qui consomment du CBD régulièrement ne ressentent pas les mêmes effets que lors de la première prise. Le corps s’habitue aux effets et les ressent d’une façon plus légère. C’est la raison pour laquelle il est primordial de commencer par la plus petite dose possible et de l’augmenter au fur et à mesure.

Le CBD est-il détectable dans les tests urinaires et salivaires ?

Lorsqu’on parle d’élimination du CBD, c’est souvent par peur d’une détection à un test de dépistage de drogues, alors que le CBD n’en est pas une. Tout d’abord, les tests salivaires effectués lors d’un contrôle de police visent à détecter la présence de THC (tétrahydrocannabinol) dans votre organisme, puisqu’il s’agit de la molécule responsable des effets psychoactifs du chanvre. Alors, vous pouvez être rassuré, car non, le CBD n’est pas détectable au test salivaire. Bien que la consommation de CBD avant de prendre le volant ne soit pas interdite, elle n’est pas recommandée pour autant. En effet, le CBD peut entraîner un état de relaxation et de somnolence qui ne fait pas bon ménage avec la conduite.

Concernant les tests urinaires, les études scientifiques ont démontré qu’il était assez rare de retrouver du CBD dans les urines, mais c’est tout de même possible. En 2016, une étude américaine a été réalisée à ce sujet sur 15 participants. Ils ont tous consommé des produits riches en CBD avant de passer un test urinaire. 2 heures après la consommation de ces produits, 14 participants sur 15 sont positifs. 24 heures après, le CBD n’est plus détectable et ainsi, tous les participants sont négatifs au test urinaire.

En définitive, on peut dire que le CBD à usage unique ou occasionnel ne reste pas dans votre système plus d’une semaine dans votre circulation sanguine, et à peine 24 heures dans vos urines, même avec une dose élevée. Cependant, les consommateurs réguliers devront attendre 7 à 15 jours pour voir le CBD totalement éliminé de leur corps, puisque les cannabinoïdes s’accumulent dans le sang et dans les graisses. Tout dépend du mode de consommation, de la quantité et de vos prédispositions physiologiques.

Comment trouver le dosage de CBD qui vous correspond le plus ?

Après avoir compris les notions d’absorption et d’élimination du CBD, vous vous demandez sûrement quel est le dosage qui vous correspond vraiment. Pour trouver le bon dosage, il suffit d'expérimenter. Par exemple, si vous cherchez des effets rapides, vous préférerez sûrement l’huile en sublingual ou les fleurs en inhalation. Selon votre poids et votre niveau d’expérience, une petite quantité peut déjà suffire à vous procurer des effets puissants.

Le CBD peut-il interagir avec des médicaments pris en parallèle ?

Oui, le CBD peut interagir avec d’autres médicaments que vous prenez en parallèle, et ainsi, prolonger le temps d’élimination. Cela n’aura pas d’incidence sur votre santé, mais en cas de doute, demandez à votre médecin si la prise de CBD est bien compatible avec vos traitements médicamenteux.

Le contenu de notre site web est créé à titre purement informatif. Il n'a pas vocation à conseiller d'un point de vue médical. Nous vous recommandons de consulter l'avis d'un spécialiste en médecine avant de consommer tout produit CBD présenté sur notre site.